En cliquant sur X ou en poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus

Après la Chine, Trump va-t’il attaquer l’Europe ?

Après la Chine, Trump va-t’il attaquer l’Europe ?
09/04/2019

La guerre commerciale du président américain continue…

Alors que tout le monde s’attend à un apaisement concernant la guerre commercial entre la Chine et les Etats-Unis, Trump a désigné son nouveau champ de bataille : l’Europe.

En effet, il veut introduire des taxes à l’importation sur certains produits européens tels que le fromage, le vin, les avions, les hélicoptères, les motos, les voitures,…

Ce faisant, le gouvernement américain veut mettre la pression sur l’Europe dans le but de stopper les subventions dont certaines sociétés européennes bénéficient. C’est ce qu’a souligné le représentant au commerce des Etats-Unis Robert Lightizer dans son communiqué : « Notre objectif ultime est de trouver un accord avec l’UE pour mettre fin à toutes les subventions accordées aux avions commerciaux, qui sont contraires aux règles de l’OMC. Lorsque l’UE mettra un terme à ces subventions nocives, les droits de douane américains imposés pourront être levés ».

Robert Lightizer vise directement la société Airbus qui reçoit des aides publiques et qui portent atteinte aux intérêts des Etats-Unis (et surtout de Boeing). Pour rappel, l’OMC avait demandé en 2018 la suppression des subventions dont bénéficiait Airbus mais cette demande n’avait pas été suivie par l’UE.

A chaque président sa guerre, Bush a eu l’Afghanistan, Obama l’Irak et la Syrie, Trump lui vise plutôt le commerce international…

Les marchés ont réagi plutôt calmement et attendent d’avoir plus d’informations sur les « sanctions » à l’importation. Il faut dire que nous entendons depuis deux ans ces menaces de nouvelles taxes …

L’Euro s’est renforcé légèrement par rapport au Dollar US sur la journée d’hier. En effet, le cours EURUSD est passé de 1.1220 à 1.1275 et l’once d’or (en USD), en légère hausse, se stabilise au-dessus des 1300$ alors qu’elle était à 1292$ à l’ouverture.