En cliquant sur X ou en poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus

Le tour de force de Theresa May

Le tour de force de Theresa May
29/03/2019

Nous sommes le 29 mars et la première ministre joue ses dernières cartes

Theresa May essaye de faire passer son accord en force en le scindant en deux parties. En effet, elle a réussi à imposer à l’ordre du jour de ce vendredi un vote sur son accord de retrait partiel.

Il ne s’agit pas de l’accord négocié avec Bruxelles et ce vote ne validera pas l’accord global de sortie car la Déclaration politique, qui est le facteur bloquant de l’accord, n’est pas à l’ordre du jour. Si cet accord est accepté aujourd’hui, la Grande-Bretagne bénéficiera d’une prolongation jusqu’au 22 mai. Mais surtout Theresa May devra démissionner de ses fonctions car elle s’est engagée à libérer son poste si le parlement votait favorablement à son accord.

Donc, en cas d’acceptation de l’accord, le flou régnera donc en Grande-Bretagne car rien ne sera fixé sur les futures relations avec l’UE et il n’y aura plus personne pour tenir la barre des négociations du Brexit.

L’ombre d’un hard Brexit flotte donc de plus belle et le GBP perd du terrain par rapport à l’EUR. Il s’échange 0.8620 aujourd’hui (alors qu’il se situait sous les 0.85 il y a deux jours).