En cliquant sur X ou en poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus

Une année 2018 désastreuse pour la bourse

Une année 2018 désastreuse pour la bourse
02/01/2019

Les performances des bourses en 2018 ont été très mauvaises.

Le BEL20 a perdu plus de 18% cette année et la lanterne rouge de la bourse est attribuée à deux secteurs en particulier : le secteur automobile et le secteur bancaire. La perte totale de la bourse belge s’élève à 94 milliards d’euro. Il faut remonter jusque 2011 pour trouver une telle perte et nous étions à l’époque en pleine crise de la dette en zone euro.

Même si ces pertes sont conséquente, la Bourse belge s’en est mieux sortit que la Bourse allemande (-18.65%) ou du Luxembourg (-19.62%) et s’en sort finalement bien comparé à l’Argentine (-46.24%), la Turquie (-40.84%) et la Chine (-24.92%).

Ces chiffres ont, bien entendu, un impact sur le résultat des épargnes pensions qui ont réalisé un résultat de -9% en moyenne sur l’exercice 2018. Même les produits les plus défensifs ont subi une perte de 6% de moyenne ce qui est clairement inhabituel pour ce type de produit.

En ce qui concerne l’or, valeur refuge par excellence, il a réalisé une augmentation de 3.5% sur une année en euro. Les investisseurs qui avaient donc pondéré de manière importante leur portefeuille en or ont donc pu sauver une partie de leurs actifs.

Pour rappel, les spécialistes en gestion de fortune conseillent d’avoir une pondération de minimum 10% de son portefeuille en or afin de sécuriser ses placements.

Alors quid pour 2019…