En cliquant sur X ou en poursuivant la navigation, vous acceptez les cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus

Serait-ce le bon moment de prendre position dans l’or physique ?

Serait-ce le bon moment de prendre position dans l’or physique ?
Posté sur Articles à la une
24/10/2018

L’once d’or qui se dépréciait depuis 6 mois est repartie à la hausse la semaine dernière. Une simple bulle ou le début d’un trend haussier?

Les investisseurs ont déchantés ces derniers mois voyant le prix fondre lentement mais ils ont vu récemment leur investissement prendre 3% sur une seule journée.

Mais quels facteurs sont à la base d’une telle remontée ?

Divers éléments peuvent expliquer ce regain peut-être annonciateur de beaux jours pour les métaux précieux :

L’aversion au risque :

Les tensions et les risques s’accumulent sur l’économie mondiale. Nous avons évoqué l’Italie dans nos articles précédents, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le Brexit, les sanctions imposées à Téhéran et à Moscou, les menaces de Trump de sortir du Nucléaire… Autant de facteurs qui influencent le comportement des investisseurs.

Si l’un de ces scénarios venait à se réaliser, nul doute que l’on verrait les investisseurs se réfugier dans des valeurs refuges tels que les obligations d’état ou l’or physique.

Un investissement massif dans les obligations d’Etat aurait pour conséquence une hausse du cours de celles-ci, ce qui entrainerait mécaniquement une chute des taux d’intérêts. Or, une chute des taux est favorable au métal jaune dont le coût de détention s’amenuise.

L’or aurait donc recommencé à jouer son rôle de valeur refuge le mercredi 11 octobre dernier. La bourse américaine décalait, entrainant les bourses asiatiques et les bourses européennes dans son sillage et portant l’or 3% plus haut uniquement sur cette journée.

La chute du dollar :

Le prix de l’once d’or en euros peut varier selon deux facteurs : le cours de l’or lui-même coté en USD et le cours de l’EUR/USD.

Les banques centrales modifient doucement mais surement leur politique monétaire. La BCE devrait la durcir tandis que la FED pourrait inverser sa politique de montée des taux dès 2021.

Une chute du dollar par rapport à l’euro favoriserait l’or et les décisions des banques centrales vont donc dans cette direction.

Les marchés commencent à intégrer ces informations.

La guerre commerciale entre la Chine et les USA profiterait à l’or :

La guerre commerciale ressemble à une nouvelle guerre froide pour la suprématie mondiale. Dans la logique de l’aversion au risque, les gestionnaires de portefeuille et les investisseurs devraient revoir la pondération de leurs avoirs ce qui va venir gonfler leurs positions en métaux précieux et en obligations d’état.

Une chute brutale de la bourse pourrait cependant voir l’effet suivant :

Une hausse du dollar du fait des investissements massifs dans ce qui malgré tout reste une valeur refuge et des achats massifs en or, conjuguant ainsi deux hausses qui entraineraient pour nous européens une belle envolée du cours de nos lingots d’or ….